Section de Gosselies du PS.

Nous vous présentons le communiqué d'Elio Di Rupo

 

Notre pays se souviendra à jamais du 22 mars 2016. L’horreur a frappé notre pays et notre capitale.

 

Mes pensées vont d’abord aux victimes, à leurs familles et à leurs proches. A toutes celles et ceux qui sont touchés directement ou indirectement par la tragédie.

 

Je tiens également à rendre hommage à l’ensemble de nos services de secours et de sécurité, qui effectuent un travail exceptionnel avec courage et professionnalisme.

 

Les événements d’aujourd’hui renforcent encore notre détermination à combattre tous ceux qui attaquent nos libertés, notre mode de vie, nos valeurs démocratiques.

 

Au cours de notre histoire, nous avons surmonté les pires événements, les pires infamies.

 

Aujourd’hui, l’épreuve doit plus que jamais nous souder.

 

Nous défendrons nos libertés avec une détermination sans faille. Et nous devons le faire dans la solidarité et la sérénité.

 

Je dis mon soutien aux autorités fédérales, dans ces moments où l’unité du pays est une priorité absolue.

 

Quelques images du dîner "prélude à l'été" des pensionnés et prépensionnés socialistes de Souvret, le 9 mai 2015, nous y étions,  cliquez ici

 

Activité autorisée des pensionnés : parution (d’une partie) des dispositions modificatives

L’accord de Gouvernement fédéral du 9 octobre 2014 prévoyait la modification des règles de cumul relatives à l’exercice d’une activité professionnelle par les titulaires d’une pension de retraite. Ces modifications viennent d’être – partiellement – publiées au Moniteur belge.

En effet, les titulaires d'une pension du secteur privé (régie par l'A.R. 21.12.1967) et les bénéficiaires d'une pension en qualité d'ancien indépendant (sur base de l'A.R. 22.12.1967) voient désormais modifiées les conditions d'exercice d'une activité professionnelle, tel l'exercice d'un mandat politique local.

 Désormais, les personnes précitées pourront en effet cumuler sans aucune limite les revenus d’une activité professionnelle avec leur pension de retraite dans les cas suivants :

  • Soit si elles peuvent prouver une carrière d’au moins 45 ans (la condition de durée de carrière devant être remplie au moment de la prise de cours de la première pension de retraite belge ; pour le calcul des 45 années, on applique les règles qui sont utilisées pour la détermination de l'accès à la pension anticipée dans le secteur privé) ;
  • Soit si elles ont atteint l’âge de 65 ans (le cumul illimité est dans ce cas autorisé à partir du 1er janvier de l’année au cours de laquelle cet âge est atteint) ;

Autre modification d’importance : en cas de dépassement des limites autorisées (pour les titulaires de pension de retraite n’entrant pas dans les conditions de l’autorisation du cumul illimité), le montant de la pension sera désormais toujours réduit au prorata de l’ampleur du dépassement, que ce dépassement excède ou non 25% des plafonds. Il n’y aura donc plus de suspension totale de la pension en cas de dépassement important des plafonds.

Enfin, il est prévu que les plafonds seront adaptés annuellement par arrêté ministériel. Au-delà de cette forme d’indexation, un arrêté royal délibéré en Conseil des ministres pourra revoir lesdits plafonds.

Notons enfin que les personnes qui bénéficient exclusivement d’une pension de survie ne sont pas concernées par ces modifications. Par ailleurs, il convient de souligner que le conjoint pensionné d’un titulaire d’une pension au taux ménage devra lui aussi (quel que soit son âge, donc) respecter les limites de plafonds autorisés.

Les nouvelles règles entrent en vigueur avec effet rétroactif au premier janvier 2015, et sont donc désormais effectives pour les mandataires locaux titulaires d’une pension de retraite du secteur privé ou en qualité d’ancien indépendant. La réglementation relative aux titulaires d’une pension du secteur public n’a quant à elle pas encore été publiée.

 

Pensionnés, invalides, demandeurs d'emploi auront moins d'argent que prévu 

Le gouvernement MR N-VA CD&V Open VLD s’est à plusieurs reprises félicité d’avoir préservé 100% de l’enveloppe bien-être, qui permet d’augmenter les pensions et autres allocations. Il présente cette décision comme un cadeau aux allocataires.

En réalité, le PS constate que les pensionnés, les invalides, les demandeurs d’emploi et autres allocataires auront moins d’argent que prévu :

Concrètement, à cause du gouvernement fédéral et de son saut d'index:

le pensionné qui touche la pension minimum perd 132 € par an ;

le pensionné qui a une pension de 1.500 euros perd 360 € par an ;

le chômeur qui touche une allocationde chômage minimum perd 228 € par an ;

le chômeur qui a une allocation de chômage de 1.100 euros perd  264 € par mois.

Pour faire ces calculs, le PS a pourtant pris des hypothèses très favorables au gouvernement :

• Le PS a considéré que le gouvernement augmentait, comme il l’avait annoncé, l’enveloppe bien-être de 127 millions d’€ pour soi-disant « compenser » le saut d’index de 2016 ;

• Le PS n’a pas tenu compte de la décision du gouvernement d’augmenter les impôts pour certaines catégories d’allocataires sociaux. Cette augmentation se traduit à l’horizon 2018 par une perte de 318€/an pour un pensionné ayant une pension de 1500€ ;

• Le PS a aussi supposé que le gouvernement octroyait 100% de l’enveloppe bien-être, ce qui n’est en fait pas le cas, comme on le verra ci-dessous.

« Même dans ces hypothèses très favorables, tout le monde perd (y compris les pensions minimum) par rapport à la politique du gouvernement précédent », constate Jean-Marc Delizée, député PS. La plupart des allocataires vont perdre 2% (y compris les minimas chômage qui sont déjà aujourd’hui en-dessous du seuil de pauvreté).  

En réalité, le gouvernement n’octroie pas du tout 100% de l’enveloppe bien-être ! Il a modifié la loi de telle sorte que l’enveloppe diminue de plus de 300 millions d’€ (à l’horizon 2018), prétendument à cause du transfert des allocations familiales aux Régions et Communautés (entre autres). 

Or, l’enveloppe bien-être n’a jamais permis d’augmenter les allocations familiales. Leur transfert aux entités fédérées ne devrait donc avoir aucun impact sur le montant de l’enveloppe. 

Trois des quatre partis du gouvernement actuel (tous sauf la N-VA) l’entendaient bien de cette oreille jusqu’il y a quelques mois, puisqu’ils ont voté la loi spéciale de financement qui indiquait explicitement que le transfert des allocations familiales n’aurait aucune conséquence sur le montant de l’enveloppe bien-être. 

Aujourd’hui, il leur est bien commode de d’invoquer le contraire pour justifier leur choix politique de diminuer l’enveloppe bien-être…

Jean-Marc Delizée note aussi que « le gouvernement Di Rupo avait pris la décision, lors du Conseil des Ministres du 24 janvier 2014, d’octroyer 100% de l’enveloppe bien-être dès ce moment et pour les années à venir. Le PS s’était battu pour cette mesure favorable aux pensionnés et aux autres allocataires sociaux, et constate, moins d’un an plus tard, que le gouvernement MR N-VA CD&V Open VLD l’a déjà modifiée ! »

 


 Les voeux de Julie Patte:

Chère gosselienne, cher gosselien,

Permettez-moi tout d’abord de vous présenter mes meilleurs vœux pour l’année 2015.

Le 25 mai dernier, vous avez été de nombreux gosseliens à me soutenir lors des élections régionales pour lesquelles j’étais candidate sur la liste du Parti socialiste. Je vous en remercie de tout cœur. En suivi de ces élections, j’ai prêté serment, début septembre 2014, en qualité d’Echevine de la Jeunesse, de l’Animation, du Folklore et des Fêtes, du Tourisme et des Relations internationales de la Ville de Charleroi.

Après plus de 13 années passées au niveau de la Région wallonne, où je coordonnais le Plan Marshall, c’est un immense honneur pour moi de pouvoir aujourd’hui me consacrer au développement de ma Ville.

En tant que gosselienne, je mets toute mon énergie à défendre Gosselies. Gosselies, c’est mon fief de cœur. C’est à Gosselies que je suis née, que j’ai grandi, que j’ai fait toute ma scolarité et mes activités. C’est à Gosselies que vit ma famille près des anciennes émailleries PATTE que dirigeait mon grand-père Fernand.

Soutenue par la section PS de Gosselies, je m’investis en priorité pour garantir la rénovation et l’amélioration de notre centre-ville. A titre d’exemple, c’est suite à mon intervention que l’Echevin des Bâtiments de la Ville de Charleroi a lancé des premiers travaux de rénovation du centre culturel de Gosselies.

Je suis également très attentive au maintien et à la rénovation de notre centre civique et de ses services à la population. Dans ce cadre, j’ai le plaisir de vous annoncer que le Collège communal a décidé d'attribuer, le 23 décembre dernier, un marché de travaux, d'un montant de 224.000 €, portant sur des travaux de rénovation de la façade arrière du Centre civique de Gosselies.

La mobilité est également un dossier qui doit faire l’objet de toute notre attention. Dans ce cadre, j’ai, par exemple, interpellé les services de la Police de Charleroi concernant les conditions de circulation très compliquées et dangereuses à la rue de l’Observatoire, notamment au moment des rentrées et sorties des classes des écoles avoisinantes. Des analyses sont en cours en vue d’envisager l’évolution des règles de circulation dans cette artère.

En 2014, nous avons pu inaugurer les nouvelles installations sportives du stade Bardet.

En 2015, nous aurons le plaisir d’inaugurer notre nouvelle bibliothèque à la Rue Saint Roch. Toujours dans le même quartier, différents travaux de rénovation urbaine démarreront à la rue Saint-Eloi ainsi qu’à la rue Ferrer.

En tant qu’Echevine des Fêtes et en tant que gosselienne de cœur, je suis évidemment très attachée à notre Fête de la Saint Jean qui se déroule le 3ème week-end de juin. Dans ce cadre, j’ai le plaisir de vous annoncer, qu’à mon initiative, l’ASBL « Fête de la Saint-Jean à Gosselies » a été créée en ce mois de janvier 2015. Au sein de cette ASBL, une partie des organisateurs de la Saint-Jean ont décidé de se fédérer pour garantir la pérennité de notre Saint-Jean et son développement. Je profite de ce courrier pour les remercier pour leur investissement. Je souhaite que cette ASBL puisse s’ouvrir, par la suite, à l’ensemble des forces-vives gosseliennes qui souhaitent s’impliquer dans la redynamisation de notre cité.

Je me tiens bien évidemment à votre entière disposition si vous souhaitez me contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 0497/20.24.01.

Julie PATTE

Echevine de la Jeunesse, de l’Animation, du Folklore et des Fêtes, du Tourisme et des Relations internationales

 

 


Eric MASSIN est le nouveau Président de la Fédération de Charleroi !

Dans la foulée de l’élection à la Présidence du Parti, la Fédération de Charleroi a, à son tour, appelé les Militants au scrutin afin d’élire son nouveau Président.

Deux candidats étaient en lice :

  • Olivier HENRY, Président du CPAS de Fleurus et Echevin de la Culture
  • Eric MASSIN, Député fédéral et Président du CPAS de Charleroi.

Les élections se sont déroulées les vendredi et samedi 21 et 22 novembre 2014.

La Fédération de Charleroi relève un taux de participation de 27 % 

A l’issue des votes, Eric MASSIN  est élu Président de la Fédération de Charleroi avec 64 % des voix.

La Fédération félicite chaleureusement les deux candidats et souhaite beaucoup de succès au nouveau Président.

 


 

La section de Gosselies va relancer le groupe des JS (jeunes socialistes) très prochainement. Si vous avez moins de 30 ans et que cela vous intéresse, veuillez contacter notre secrétaire afin d'être tenu au courant de cette nouvelle activité organisée pour et par les jeunes eux-mêmes.

 

En parcourant ses pages, vous découvrirez tout à tour:

  • nos valeurs
  • nos aspirations
  • nos réflexions et analyses relatives à la vie communales.

Animés par la volonté d’une participation citoyenne active, notre section se veut à l’écoute de ses membres et se fait un devoir de répercuter leurs remarques et analyses aux édiles communaux.
Si vous aussi, vous désirez participer activement au redressement de notre Ville en faisant entendre votre voix, n’hésitez pas à prendre contact avec l’un(e) de nos responsables.
Bonne visite